Le Radicassant !

logoRadicassantRien que son nom, ça pouvait en dire long….

Nouvelle course parmi les épreuves du « Radicatrail », ce 110 km s’annonçait sur un terrain assez compliqué d’après ce que j’avais pu lire ici et là..

Dans la région de Tancarville, et plus précisement Lillebonne, dans le 76, ce trail était limité à 21 heures. Entre routes, chemins, sous-bois, je pense que l’organisation avait fait en sorte de nous gâter côté paysages… et difficultés, que nous allions découvrir au fur et à mesure.

Mais revenons en arrière,  au vendredi, veille de la course…

Vendredi 25 avril 2014

Après une journée bien chargée au boulot (normal avant de prendre quelques jours de vacances…), Anne devait me rejoindre a la maison pour finir de préparer les bagages, mais bon…un train loupé (elle aussi à cause du boulot), et nous voici retardé d’1h30….enfin, nous prendrons la route en famille, direction Trouville à 1h de trajet du lieu de départ de la course le samedi matin.
Arrivés sur place, chez les amis, un peu fatigués par la route, nous ne tardons pas à prendre nos aises et pour ma part, préparer le matériel (sac, poche a eau, alimentation, etc…) mais aussi la tenue en vue d’une météo capricieuse…
22h30 : tout est prêt, bien posé sur la chaise. Le plat de pâtes est prêt pour le réveil du matin programmé à 3h30. Avec un départ prévu vers 4h15, nous devrions arriver sur zone vers 5h15, soit trois-quart d’heures avant le coup d’envoi de la course.

samedi 26 avril 2014

« Regis, il est 4h26 !!! « ...et oui, vous avez bien lu, et moi bien entendu au réveil… 4h26 !!!! Le réveil n’avait donc pas sonné… et là, je ne vous raconte pas la panique. Un saut du lit ultrarapide, un habillage ultrarapide,..quand je vous dis que c’etait un ultra….
Un saut dans la voiture avec le gps du téléphone en main pour guider Anne direction Lillebonne, tout en mangeant des pâtes difficiles à digérer avec tous les virages…. et l’oeil fixé sur la montre pour calculer le temps restant…. je peux vous dire que le stress était bel et bien là.
Heureusement, mon pilote arriva vers 5h30 sur place, le temps de récupérer le dossard et de refaire un point côté matériel (j’avais heureusement rempli les poches a eau la veille…).

6h00 : Le départ sous les flambeaux est donné. Sous une pluie fine, les premiers kilomètres allaient tout de suite mettre dans l’ambiance pour le reste de la journée… des chemins aux larges flaques d’eau… des sentiers où l’eau ruisselle sans cesse… et des sous-bois où les feuilles au sol cachent des trous d’eau.DSC_0145

Pour résumer la course, ce ne fut que gadoue et boue… des endroits où il ne faut pas chercher à courir. Sans cesse à la recherche d’appui stable, les chaussures s’allourdissaient au fur et a mesure. Les crampons vite remplis donnaient part à de belles glissades dans les descentes ou à des montées qui n’en finissaient pas… imaginez dans les côtes, vous posez le pied 30 cm plus haut et il redescend de 15 à chaques fois…..
Enfin, combien de fois j’ai eu envie de hurler : » mais quand est-ce qu’on sort de ce bourbier !!! «  Il ne devenait même plus agréable de courir par moment.
Côté météo, nous étions là aussi gâté, avec de la pluie de 6h à 13h en non stop… et même quand elle s’arrêtait, les grosses gouttes continuaient dans les sous-bois…. petite acalmie en début d’après-midi, avant de retrouver un orage en fin de journée.. et oui, un orage par là-dessus !

Bref, tout était réuni pour faire de ce 110 km, une aventure assez difficile que je n’aurai sans doute pas réussie sans le soutien de la famille présente là-bas, et des amis qui m’envoyaient des sms.
C’est vers 21h (20h52) exactement que j’en terminais avec ce Radicassant, bien fatigué mais au combien satisfait de part la difficulté.
Une belle 24eme place sur 120 (13e catégorie V1).
Pas de blessures particulières, c’était là l’essentiel, mais quelques jours de repos obligatoires avant de relancer la préparation pour le prochain rendez-vous dans deux mois, avec le 177 km du Morbihan… que j’espère moins humide.
Merci encore à tous pour votre soutien, ainsi qu’à Sobhisport st-Malo et Breizh Elek qui  font aussi partie des sources de motivation pendant la course (qui aimerait décevoir ses partenaires ?).

Pour plus d’infos sur les resultats de cette course , cliquez ici

Ci-jointes quelques photos (d’autres suivront au fur et a mesure des trouvailles sur le net)

One thought on “Le Radicassant !

  1. N’hésitez pas à laisser votre commentaire. une fois validé, il sera mis en ligne. A bientot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Et sur Facebook…

Et oui, comme je l’avais pressenti, il n’aura pas..

Il y a 10 heures

Merci à eux

Merci à eux

Merci à Jean-Yves PINSARD
SOBHI SPORT Saint-Malo
pour la confiance qu'il m'accorde

L’après-match !

Suivi en gribouille